La Science de l’Enrichissement

Le 5 septembre 2011, dans Bons Livres, par Hugues

Arbre-de-vie

La Science de l'Enrichissement :-)La Science de l’Enrichissement 🙂

Résumé de Dernière de couverture : Des principes simples à mettre en œuvre, mais qui sont d’une efficacité absolument redoutable pour qui s’engage délibérément. Il ne s’agit pas de changer quoi que ce soit à votre façon de vivre de tous les jours. Il s’agit de « penser autrement », de se persuader que la réussite est à votre portée, et que seuls les plus ambitieux y accèderont (car la réussite ça se mérite). La science de l’enrichissement c’est un choix de vie fondamental qui s’offre à nous et qui dépend d’une décision forte, personnelle et secrète. Pratique, elle exclut les grandes théories et n’est destinée qu’à ceux ou celles qui ont décidé, une fois pour toutes, de s’en Sortir, en changeant radicalement leur façon de penser et d’opérer au quotidien. Si vous doutez, n’achetez pas ce livre ! L’auteur qui écrit dans un langage franc et direct prétend haut et fort que quiconque suivra sans faillir ses conseils deviendra riche. Il ne s’agit pas ici de philosopher, mais d’appliquer à la lettre des principes forts, qui ont déjà fait leur preuve, et de se concentrer sur un Axe unique : L’enrichissement Matériel. Un livre qui vous est personnellement destiné et qui a déjà transformé la vie de milliers de personnes.

Introduction : Ce livre est un manuel pratique. Ce n’est pas un traité théorique. Il a donc une visée pragmatique et non philosophique. Il a été rédigé pour ceux et celles dont la nécessité la plus pressante est l’argent. Il intéressera ceux et celles qui souhaitent d’abord devenir riche et philosopher par la suite. Il est pour ceux qui n’ont pas eu, jusqu’à présent, le temps, les moyens ou l’opportunité de se plonger dans l’étude de la métaphysique. Il est destiné aux lecteurs qui veulent des résultats et qui sont prêts à prendre les conclusions de la science pour base de leur action, sans s’attacher aux processus qui ont permis de les établir. J’attends de mon lecteur qu’il me croit sur parole, de la même façon qu’il croit Marconi ou Edison sur parole lorsqu’ils énoncent des lois fondamentales sur l’électricité. En faisant acte de foi envers les principes énoncés et en les appliquant sans peur et sans hésitations, il prouvera leur authenticité. Quiconque agira de la sorte deviendra riche. La science dévoilée dans ce livre est une science exacte qui ne peut faillir. Néanmoins, pour ceux qui souhaiteraient se plonger dans l’étude des théories philosophiques et donner un fondement logique à leur foi, voici quelques références.

La théorie moniste de l’univers, selon laquelle une substance unique se manifeste à travers la pluralité du monde matériel hindoue. Elle s’est peu à peu frayée un chemin dans la pensée occidentale. Les philosophies orientales y trouvent leur fondement et Descartes, Spinoza, Leibnitz, Shopenhauer, Hegel et Emerson lui ont fait une place. A celui qui veut rechercher les fondements philosophiques de mes propos, je recommande la lecture des ouvrages d’Hegel et d’Emerson. Le style de ce livre est volontairement simple car je souhaite que le message que je délivre soit abordable pour tous. Les étapes de ce cheminement ont passé l’épreuve de la mise en application : elles sont opérationnelles ! Si vous souhaitez comprendre comment j’en suis arrivé à développer ces conclusions, lisez les ouvrages des auteurs mentionnés précédemment. Si, concrètement, vous souhaitez récolter les fruits de leurs philosophies, lisez ce livre et procédez exactement de la manière qu’il vous indique.

Quelques Passages de l’ouvrage. (Sorte de mise en bouche 😉

« Nous vivons sur trois plans différents : celui du corps, de l’esprit et de l’âme. Aucun n’est meilleur ou plus sacré que les autres. Chacun est désirable et aucun ne peut vivre pleinement si les deux autres ne donnent pas leur pleine mesure. Il n’est pas juste ou noble de vivre seulement pour l’épanouissement de son âme en niant son esprit ou son corps. Il est vain de vivre pour son intellect en niant son corps et son âme. Nous connaissons tous les conséquences désastreuses d’une vie centré sur le corps et refoulant à la fois l’esprit et l’âme. On constate qu’une vie vraie correspond à la pleine expression de tout ce qu’une personne peut vivre à travers son corps, son esprit et son âme. Nul ne peut être vraiment heureux ou satisfait sans que son corps, son esprit et son âme ne vivent pleinement. A chaque fois qu’une possibilité ne peut émerger et à chaque fois qu’une fonction n’est pas active, il y a un désir insatisfait. Le désir est la recherche de l’expression d’une potentialité ou la recherche de l’opérationnalité d’une fonction ».

« Pour vivre pleinement sur le plan de son âme, il doit y avoir l’amour. Or, l’expression de l’amour est souvent réfrénée par la pauvreté. »

Il existe une science de l’enrichissement. C’est une science exacte tout comme l’est l’algèbre ou l’arithmétique. Il existe des lois qui gouvernent le processus d’acquisition de richesses. Si une personne apprend et suit ces lois, elle devient riche : c’est mathématique !

Tout ce qui est sur Terre provient d’une substance originelle de laquelle toute chose découle. Sans cesse de nouvelles formes apparaissent et d’anciennes se dispersent. Toutes n’émanent cependant que d’une seule source. Quand tout l’or et tout l’argent du sol auront été extraits, si les humains en ont encore l’usage compte tenu de leur développement social, alors la subs-tance sans forme en produira plus. L’essence sans forme répond aux besoins des hommes : elle ne les laissera pas dans le besoin.

La pensée est la seule force qui puisse produire des richesses tangibles à partir de la substance sans forme. L’essence de laquelle toute chose est produite est une substance pensante. Une forme pensée par cette substance génère cette forme. La substance originelle évolue selon ses pensées. Chaque forme et chaque processus visible dans la nature est l’expression concrète d’une pensée de la substance originelle. Si elle pense à une forme, elle prend cette forme ; si elle pense à un mouvement, elle devient ce mouvement. C’est ainsi que toute chose est créée. Nous vivons dans un monde pensé et ce monde est une partie de l’univers pensé.

Important :

Il existe une essence pensante de laquelle toute chose découle et qui, dans son état originel imprègne, pénètre et emplit les interstices de l’univers. Une pensée au sein de cette substance produit ce qui est imaginé mentalement. Un individu peut former mentalement des choses et en imprégnant sa pensée sur la substance sans forme entraîner la création de la chose à laquelle il pense.

– Observer l’apparence de la maladie générera une image de la maladie dans votre propre esprit et finalement dans votre corps. Il vous faut au contraire garder à l’esprit la vérité, qui ne considère pas la maladie : la maladie n’est qu’une apparence, la réalité c’est la Santé.
– Observer les visages de la pauvreté générera des formes correspondantes dans votre propre esprit. Il vous faut au contraire garder à l’esprit qu’il n’y a pas de pauvreté mais seulement de l’Abondance.
– Penser à l’état de bonne santé lorsqu’on est entouré de cas apparents de maladie, ou penser aux richesses lorsqu’on est cerné par l’apparence de la pauvreté nécessite de la force. Mais quiconque possède cette faculté maîtrise son esprit. Il peut conquérir le destin et obtenir ce qu’il veut.

Extrêmement Important :

Vous devez vous débarrasser des dernières traces de la vieille idée selon laquelle il existe une divinité dont la volonté est que vous soyez pauvre ou dont les buts seraient atteints en vous maintenant dans la pauvreté. La substance intelligente, qui est toute chose et qui vit en toute chose, vit en vous. C’est une substance vivante consciente. En tant que telle, elle ne peut qu’avoir le désir naturel et inhérent à toute forme de vie intelligente : la propagation de la vie. Tout ce qui vit recherche perpétuellement l’épanouissement de sa vie parce que la vie – du fait même de sa nature – doit se propager. Une graine tombée au sol germe et devient active et par le fait même de son existence produit une centaine de graines supplémentaire. La vie, en vivant, se multiplie. Elle devient sans cesse plus importante. Il doit en être ainsi pour qu’elle continue d’exister.

La substance Intelligente fera des choses pour vous, mais elle n’ôtera rien à personne pour vous les donner. Vous devez vous débarrasser de l’idée de compétition. Il vous incombe de créer et non pas d’être en compétition pour ce qui existe déjà. Vous n’avez pas à prendre quoi que ce soit à qui que ce soit. Vous n’avez pas à négocier fermement. Vous n’avez pas à flouer ou tirer avantage. Vous n’avez pas à faire travailler quelqu’un pour vous, pour moins que ce qu’il gagne. Vous n’avez pas à vouloir les biens d’autrui ou à les convoiter avec envie. Personne ne possède quoi que ce soit que vous ne puissiez avoir vous aussi. Et vous pouvez l’obtenir sans avoir à le priver de ce qu’il a ! Il vous faut devenir un créateur, pas un compétiteur. Vous allez obtenir ce que vous voulez mais d’une telle façon que lorsque vous l’aurez, tous les autres auront plus que ce qu’ils n’ont à présent.

Ne regardez jamais les ressources visibles mais les richesses illimitées de la substance sans forme et sachez qu’elles viennent à vous aussi vite que votre capacité à les recevoir et les utiliser. Personne, en captant les ressources visibles, ne peut vous empêcher d’obtenir ce qui vous revient de droit !

La connaissance approfondie des conditions de vie des pauvres n’est pas ce qui permet de chasser la pauvreté. Ce n’est pas la visualisation d’images de pauvreté qui vous permettra de vous en débarrasser. Pour s’en débarrasser, il faut faire visualiser aux pauvres des images de richesse. Vous n’abandonnez pas les pauvres à leur misère en refusant que votre esprit ne soit empli d’images de cette misère. Ce n’est pas en augmentant le nombre de personnes aisées que la pauvreté préoccupe et qu’on fera diminuer cette dernière, mais bien en, augmentant le nombre de pauvres qui arriveront à s’enrichir grâce à la pratique de la foi et de la détermination. Les pauvres n’ont pas besoin de charité. Ils ont besoin d’inspiration. La charité ne leur donne qu’une miche de pain leur permettant de survivre ou ne leur offre qu’un peu de distraction leur faisant oublier leur misère pendant une heure ou deux. En revanche, l’inspiration, leur permettra de sortir de leur misère. Si vous voulez aider les pauvres, montrez leur comment ils peuvent devenir riches et prouvez-leur l’efficacité de votre démarche en vous enrichissant vous-mêmes.

La seule façon qui permettra de bannir la pauvreté de ce monde à tout jamais est d’avoir un nombre croissant de personnes mettant en application les principes de ce livre. Il faut apprendre aux gens à devenir riche en créant et non pas en entrant en compétition. Quiconque devient riche par le biais de la compétition, met par terre l’échelle par laquelle il s’est élevé et empêche les autres de progresser. Quiconque s’enrichit par le biais de la création ouvre une voie à des milliers d’autres personnes et les incite à en faire autant.

« Faite chaque jour, tout ce qui est à votre portée. »

Faire ce qu’on veut c’est Vivre. Il n’y a pas de satisfaction réelle à vivre si on est forcé de faire quelque chose que l’on n’aime pas et que l’on échoue à faire ce que l’on veut. Il est certain que vous pouvez arriver à faire ce que vous voulez, car le simple fait que vous ayez envie de le faire suffit à prouver que vous avez en vous le pouvoir de le faire. Le désir est la manifestation du pouvoir.

Il est vrai que les gouvernements actuels entretiennent les masses dans la pauvreté, mais c’est parce que les masses n’agissent pas avec confiance. Si les masses commençaient à avancer en suivant mes conseils, ni le gouvernement, ni les systèmes industriels ne pourraient les contrôler. Tous les systèmes doivent êtres modifiés pour permettre cette marche en avant. Si les gens avaient un esprit de progression et croyaient avec foi qu’ils pouvaient devenir riche, rien ne pourrait les maintenir dans la pauvreté. Tout individu peut commencer à agir dans la confiance, n’importe quand et sous n’importe quel gouvernement et devenir riche. Et, quand un nombre considérable d’individus agissent ainsi sous quelques gouvernements que ce soit, ils changent le système et ouvrent la voie aux autres 🙂

Comme vous le voyez : Voici donc un autre ouvrage, d’une qualité exceptionnelle. (Et ceci n’est qu’un tout petit amuse bouche !)

Amicalement,

Hugues 😉


500-minimum-Bouton

« Si vous avez l'impression d'être trop petit pour pouvoir changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique et vous verrez lequel des deux empêche l'autre de dormir.» Dalaï-Lama

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Référencement


Graphisme


Synergie